Le 7MP organise son Congrès

Vues : 40

Membre de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), ces assises visent à emmener le 7MP ‘’encore plus loin’’ et contribuer de manière active au redressement du Gabon

LIBREVILLE (Plusinfos)-Le deuxième Congrès national du parti politique « 7MP » (Parti pour les 7 merveilles du peuple gabonais) a débuté ce vendredi 8 mars 2024 à Libreville. Cet événement très attendu a réuni des responsables du parti et des militants de tout le pays pour discuter et élaborer des stratégies pour l’avenir.

Cérémonie d’ouverture

Annie Carole Angangou, épouse Ngoueneni, a lancé la séance des discours en sa qualité de présidente du comité d’organisation du congrès.

Dans son discours, elle a exprimé sa gratitude envers son équipe pour son dévouement et son travail acharné dans l’organisation de ce rassemblement. Elle a souligné l’importance des sujets qui seront abordés lors du congrès, qui tournent autour de la modification des statuts du parti, de la gestion financière, du patrimoine du parti et du renouvellement de la direction du parti.

« Parce que tout est encore possible, je souhaite que les panélistes abordent tous les sujets avec sérénité et sérieux pour le futur et la bonne marche de notre parti politique », a-t-elle indiqué.

Prenant ‘’en dernier’’ la parole, pour ouvrir les travaux du congrès, Joël NGOUENENI NDZENGOUMA, le Président du 7MP, parti politique membre de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR), a fait le bilan de ses deux septennats à la tête de cette écurie. L’actuel député de l’Assemblée Nationale de la Transition, tout en précisant que ‘’quitter la tête du parti’’ ne signifie pas disparaître de la scène politique et des activités du 7MP, a dit se consacrer désormais à d’autres dossiers aussi importants qui participeront au rayonnement de cette formation politique, tant sur le plan national qu’international.

« Je tiens à dire que durant quatorze ans, années après années, en tant que Président en exercice, j’ai expérimenté avec mes compagnons de services des jours heureux et des jours ‘’malheureux. Nous avons affronté divers challenges avec peu de moyens mais, avec foi, courage et abnégation, nous avons posé les bases d’un parti politique stable et plein d’avenir. Nous avons réussi à le rendre mature et ambitieux, en posant des actes significatifs pour le bien de notre parti et de notre pays », a-t-il rappelé.

A la suite de son discours, le président du 7MP a procédé à l’installation du bureau des assises, avant de donner rendez-vous aux militants, en après-midi, pour les travaux en commission, au siège du parti, sise à la Cité Damas.

Plusieurs présidents de partis politiques de ‘’bords’’ opposition ont répondu présents à cette messe. Notamment ceux de la CNR.

Sous la direction efficace de Suzette Matamba Moussavou, épouse de Nzamba Mavioga, cette ouverture de congrès a également été ponctuée par d’autres discours. D’abord celui de la Représentante de la Région politique de l’Estuaire, Rita MEDZA, qui a salué l’engagement des militants venus des quatre coins du pays, pour débattre des questions liées à l’avenir de leur parti politique et du Gabon. Ensuite celui de Jean Donga, Président du Collectif Reconstruisons le Gabon Autrement (RGA) et du professeur Vincent MOULENGUI BOUKOSSO, président de l’URDP et de la CNR.

Le Président de RGA quant à lui a annoncé son adhésion au 7MP, avec plusieurs de ses compagnons politiques.

Le Président Moulengui Boukossou, quant à lui, a rappelé la position de la CNR vis à vis du CTRI et de la Transition, en précisant que les partis membres de ce regroupement politique sont tous d’accord ‘’pour apporter un soutien responsable au Général Brice Clotaire Oligui Nguema, pour un Gabon à l’abri de la peur et du besoin’’.

Pour sa part, Jean Joël BOUTAMBA, contrôleur général du parti, a fait le bilan des sept dernières années de cet organe, tout en prodiguant des conseils aux futurs dirigeants du 7MP. En sommes, l’atmosphère était remplie d’un sentiment d’unité et de détermination, encore renforcé par les performances d’Arnaud Nzamba et Chris Blondel, deux artistes gospel, qui ont honoré l’occasion avec leurs talents artistiques.

Avant la cérémonie d’ouverture une prière de ‘’remerciements et de bénédictions’’ a été dirigée par le pasteur Matsa Romain, donnant ainsi le ton à un congrès réussi et productif.

Les travaux en commission

La cérémonie d’ouverture a été dirigée par le pasteur Matsa Romain, qui a commencé les travaux par une prière, donnant ainsi le ton à un congrès réussi et productif.

L’un des points clés de discussion lors du congrès est l’adoption d’amendements aux statuts du parti. Cela est considéré comme une étape cruciale pour s’adapter à l’évolution du paysage politique et garantir que le parti reste pertinent et en contact avec les besoins de la population. Les délégués devraient s’engager dans des débats constructifs et parvenir à un consensus sur les amendements proposés, en tenant compte des valeurs et des objectifs fondamentaux du parti.

La gestion financière est un autre aspect important qui sera abordé lors du congrès. Les délégués examineront les dossiers financiers du parti et discuteront des stratégies visant à garantir la transparence, la responsabilité et l’efficacité dans la gestion des fonds du parti. Ceci est vital pour maintenir la confiance et le soutien des membres du parti et du peuple gabonais dans son ensemble. La question du patrimoine du parti et de sa bonne gestion sera également abordée.

Les délégués exploreront les moyens de sauvegarder et de maximiser les ressources du parti, qui comprennent les propriétés physiques, la propriété intellectuelle et d’autres actifs de valeur. Une gestion efficace des actifs joue un rôle crucial dans la pérennité et la croissance à long terme du parti, lui permettant de mieux servir ses membres et de poursuivre ses objectifs politiques.

Enfin, le congrès portera sur le renouvellement de la direction du parti. Ce processus impliquera l’élection de nouveaux responsables pour occuper divers postes au sein du parti, tels que celui de président, de vice-président et d’autres postes clés. Les délégués évalueront soigneusement les candidats potentiels en fonction de leur expérience, de leur dévouement et de leur alignement avec les valeurs et la vision du parti. L’objectif est d’assurer une transition en douceur à la direction et de confier l’avenir du parti à des personnalités compétentes et engagées.

En conclusion, le deuxième Congrès National du parti 7MP marque une étape importante dans le fonctionnement et la bonne marche de cette formation politique. Le rassemblement des responsables et des militants du parti démontre l’engagement du parti en faveur des processus démocratiques. À mesure que les délégués s’engagent dans des débats fructueux et prennent des décisions importantes, ils ouvrent la voie à un parti plus fort et plus efficace, capable de relever efficacement les défis auxquels la nation est confrontée. Les résultats de ce congrès façonneront l’orientation future du parti et sa contribution au développement et au progrès du Gabon.

Commentaires: 0

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.