Présentation et validation du document synthèse de la SNDS intérimaire 2023/2025

Vues : 22

Cette stratégie nationale de développement de la statistique de deuxième génération (SNDS-2) demeure un document de référence, en matière de production et de diffusion des statistiques qui oriente l’action gouvernementale et les politiques de développement du Gabon.

LIBREVILLE (Plusinfos)-Les experts de la Direction générale de la statistique (DGS) et les administrations sectorielles, se sont réunis du 3 au 6 octobre dernier, pour la validation du document de synthèse de la Stratégie nationale de développement de la statistique de deuxième génération (SNDS II) pour la période 2023-2025. Une occasion de jeter un regard rétrospectif sur la SNDS 2011-2015, afin d’éviter les mêmes erreurs.

Les recommandations de cet atelier de validation du document synthèse de la stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) 2023/2025 visent également : de la création des conditions d’attractivité du métier de statisticien, pour la mise en place des mécanismes de sensibilisation ; de l’appui technique de l’INSTAT-Gabon en faveur des sectoriels, pour la mise en oeuvre de la SNDS 2023/2025 ; de l’évaluation du niveau d’avancement des activités, pour permettre à l’équipe technique de la direction générale de la statistique (DGS) et des structures sectorielles, de se retrouver tous les trois mois et de l’appropriation du processus et de la mobilisation des financements de la SNDS-2 avec des plaidoyers exigés à l’équipe technique de la DGS auprès des responsables de différentes administrations sectorielles du système statistique national (SSN) et des PTF.

Cette stratégie nationale de développement de la statistique de deuxième génération (SNDS-2) demeure un document de référence, en matière de production et de diffusion des statistiques qui oriente l’action gouvernementale et les politiques de développement du Gabon. Et l question de financement de ces activités devient une préoccupation majeure du système statistique national (SSN).

Selon la coordinatrice technique des travaux de la Stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS II), Jeanine Laure Bakenda épse Ibala, les activités qui ont pu être mises en œuvre sont évaluées à 24%. Il s’agit entre autres, du Recensement général de la population de 2013 et la mise sur pied d’un nouveau cadre juridique pour le Système statistique national (SSN).

« Ce sont ces deux grandes activités qui avaient été menées. Sachant que la suite des activités dépendait de la mise en œuvre opérationnelle de ce cadre juridique. Celui-ci ayant pris un peu de temps pour se mettre en place, alors les autres activités ont pris du retard et nous sommes donc arrivés à la fin de la période définie, donc en 2015 », a-t-elle expliqué.

C’est pour pourquoi, l’ensemble de l’équipe technique du SSN souhaite que l’Etat gabonais soit la principale source de financement en mobilisant la somme de 50 Milliards 258 Millions 600 Mille (50. 258. 600.000) fcfa en vue d’améliorer le cadre législatif, la coordination statistique et booster la production et la diffusion statistiques en renforçant les capacités en ressources humaines et matérielles.

D’après Mme Bakenda épse Ibala, l’évaluation de la stratégie 2011-2013 au terme de ses activités, a permis d’identifier les faiblesses de celle-ci. Lesquelles se résument à une mise en œuvre non effective des organes de coordinations de cette stratégie, notamment, le Conseil national de la statistique, l’Agence nationale de la statistique et entités sectorielles. « Les textes pour la mise en œuvre de ces organes ont déjà été rédigés, ils vont être validés », a-t-elle soutenu. Il s’agit en effet, de la loi 016/2022 qui complète et modifie la loi 015/2014 (ndlr).

C’est donc sur la base du diagnostic de cette précédente SNDS que celle de 2023-2025 prévue être validée vendredi, a été élaborée. Laquelle prendra compte des exigences internationales et régionales, l’adoption de l’agenda 2063 de l’Union africaine (UA), et du programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030, afin d’améliorer le Système statistique nationale du Gabon.

Cet atelier de présentation et de validation du document synthèse, provisoire de la SNDS intérimaire 2023/2025 qui a vu la participation les administrations gabonaises, a enregistré près de 100 administrations, soit plus de 300 participants.

Commentaires: 0

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.